Enterrement de vie de jeune fille paris

Vie à deux, pacs ou mariage civil ?

Vous n’arrivez pas à vous décider entre le pacs ou le mariage pour la continuité de votre relation. Dans cet article pacs vs mariage nous allons explorer les différences de ces deux types d’unions pour vous aider à choisir. Mais tout d’abord, un petit rappel s’impose. Le mariage civil est une union légale faite entre deux personnes majeures devant un officier de l’état civil. En revanche le pacte de solidarité est un contrat signé par deux personnes dans le cadre de l’organisation de leur vie commune. Tous les deux sont des actes juridiques, mais le PACS est plus facile à rompre que le mariage.

Pacs vs mariage

Concernant les obligations respectives, pour le pacs, il faut que les partenaires vivent sous le même toit et s’aide mutuellement en fonction de leurs facultés ou suivant les aménagements du contrat. Ils ont également tenus d’être solidaires dans le remboursement d’une éventuelle dette lié au besoin du quotidien. Pour le mariage, les époux doivent vivre ensemble et demeurer fidèles l’un envers l’autre. Concernant l’aide matérielle, elle doit être dans la proportion de leurs facultés respectives ou conformes au contrat de mariage. Ils ont aussi l’obligation de la solidarité pour les dettes liées à la vie courante et l’éducation des enfants.

Sur le plan des avantages respectifs, les époux peuvent utiliser le nom de leurs conjoints, les partenaires pacsés, non. Le PACS permet la séparation des biens ou l’indivision, pour le mariage civil, les futurs mariés ont le choix entre 4 régimes matrimoniaux adaptables. Pour l’impôt sur le revenu, pour les deux unions, les conjoints sont soumis à une imposition commune. Au niveau social, les partenaires pacsés bénéficient de la couverture sociale de PACS. Pour le mariage, on bénéficie de la couverture sociale de l’époux et dans le cas de décès, la pension de retraite est versée au conjoint survivant. Pour la fonction publique, c’est le même pour les deux unions, ils ont la priorité de mutation et les congés communs.

Pour l’habitation, si un des partenaires de PACS ou du contrat de mariage abandonne le domicile ou décède, le bien est transféré à l’autre partenaire ou l’autre époux. Cependant pour la succession le PACS nécessite la rédaction d’un testament car il n’y pas lieu d’héritage. Pour le mariage, les époux sont héritiers l’un de l’autre.

Seul le mariage permet l’adoption conjointe. Au niveau des formalités, le PACS est plus pratique. Il suffit d’une simple déclaration à l’officier d’état civil à la mairie que ce soit pour la conclusion ou la dissolution. Pour le mariage, outre les divers régimes matrimoniaux qu’il faut bien discerner, en cas de divorce, la procédure est longue et couteuse dans la majorité des cas.